Center Ihsan pour Femmes Jarabulus

 

70641515

  Vers Un Avenir Meilleur à Jarabulus

En mars, 2011, le « printemps arabe » en Syrie était comme un « réveil » lorsque les syriens ont trouvé leurs voix et ont brisé le silence après plus de 40 ans où les murs avaient des oreilles et une dictature corrompue et cruelle dominait la Syrie.

KCy_fn6W.jpg large

En mars 2017, six ans plus tard, à Jarabulus, à Alep du Nord, sur les rives de l’Euphrate, une « renaissance » émerge lentement – une société civile populaire où les Syriens reprennent leurs vies en main pour reconstruire une société de leur choix, fondée sur les droits de l’homme pour tous.

Pas une seule famille n’a été épargnée des terribles souffrances infligées pendant 6 ans par le régime de Bashar al Assad et de ses alliés russes et iraniens.

Un Nouveau Projet.

Dans ce contexte, quatre amis avec aucune expérience dans l’enseignement, mais un fort désir de faire quelque chose pour leurs compatriotes syriens, ont mis en place un programme d’études exclusivement pour les femmes à Jarabulus au Center Ihsan. Leur but est d’offrir des formations en couture, des soins médicaux, des cours d’alphabétisation et l’étude d’une langue.  Ces formations permettraient aux femmes de devenir plus autonomes et de ne plus compter sur l’aide humanitaire.

L’Installation de l’Ecole

L’idée était venue d’un ami en Turquie et  accueillie avec enthousiasme à Jarabulus. Il a envoyé 10 machines à coudre et le projet était lancé.

paRTDhhp Ihsan

La première tâche, qui s’est avérée assez difficile, était de trouver un endroit approprié dans une ville déchirée par la guerre mais résolue après quelques jours …

CP6x_d5K

Par la suite, il fallait réparer et préparer les salles….

9FRYv-tr.jpg large

Et installer les machines à coudre et d’autre matériel…

Le Recrutement et l’Inscription

Il fallait alors recruter quatre enseignantes pour les différentes matières et trouver des « élèves ». À ce jour, les quatre enseignantes ont été recrutées et les « élèves » sont en train de s’inscrire pour cette nouvelle aventure. On a recruté des femmes pour enseigner afin de rassurer les « élèves » pour qu’elles se sentent moins stressées et plus à l’aise.

Le Financement

Comme le jeune directeur est de Manbij, la ville avoisinante, il a droit à l’aide du Conseil Civil de Manbij. Pour le moment, tant que Manbij reste « occupée » le Conseil Civil se trouve à Jarabulus ou il apporte de l’aide aux citoyens de Manbij. Le Conseil a accepté d’aider à financer le projet, bien qu’il fallait pas mal de patience. Il faudrait un financement supplémentaire par la suite de la part d’une autre organisation pour payer les salaires des enseignantes et d’autres dépenses. Heureusement, l’eau et l’électricité sont fournies gratuitement.

Trouver Un Nom

Quant au nom de son projet, il n’a pas hésité une minute. Quand il vivait encore en Manbij, il connaissait un groupe qui aidait des personnes et s’appelait IHSAN. “Ihsan” est un terme arabe qui implique des actes de « charité et de bienfaisance » – tout à fait approprié dans ce contexte.

On ne peut que souhaiter bonne chance au Centre Ihsan pour les femmes, à ses enseignantes et à ses élèves et, bien sûr, à l’équipe qui a rendu tout ceci possible.