Ihsan What’s in a name?

                                  IHSAN Women’s Centre Jarabulus Syria

70641515

As friends in Jarabulus worked towards setting up a learning centre for women providing training in sewing, medical care, literacy courses and English lessons, it was time to find a name.

KCy_fn6W.jpg large

Six years into Syria’s revolution and here they were in Jarabulus in the North Aleppo Governorate that had recently been liberated from Daesh in August 2016.  Their intention was to provide these women with the opportunity to become as autonomous as possible given the chaotic situation in Syria for the moment.

Once a suitable site was found, they set about giving it a pleasant atmosphere where the women would feel at ease. They installed the sewing machines with all their accessories in one room…

hHt7X94h

and in the second, a whiteboard and other teaching materials were put in place..

-raMVqHK

In fact, the young director had already decided on his new center’s name. He is from Manbij, just about 40 kilometers away, yet it could be on the other side of the world, as he is a former FSA rebel and his life would be in danger there.

paRTDhhp Ihsan

He remembered an organisation in Manbij called Ihsan devoted to helping people, a charitable organisation where justice prevailed for all. The name was perfectly suited to the conception he had of his new project where “justice is the best thing you can have”.

The name “Ihsan” cannot be easily summed up in English. It is used as a first name and also as an acronym – yet, and much more significant in the circumstances, it is an Arabic term meaning, “excellence” and “perfection”– among other definitions: “doing good things to people and benefit them”.

The_three_dimensions_of_Islam

Ihsan, in fact, is related to the word “goodness” (Arabic Husn). It implies that through one’s inner faith (iman), one’s sayings and actions indicate a sense of social responsibility borne from one’s religious convictions. Going further, it may be interpreted as a way of excelling in all of one’s actions while multiplying acts of charity and benevolent deeds.

Given the difficulties encountered in Jarabulus and the time devoted to finding a suitable site, assuring the financing and funding, repairing and outfitting the rooms, finding teachers and enrolling future pupils, we can only express our admiration for all the efforts undertaken and wish good luck and success to the Ihsan Women’s Learning Centre.

Ihsan Qu’y a-t-il dans ce nom?

      Centre Ihsan de Formation pour Femmes à Jarabulus      

70641515

                4RucwalF_400x400IHSAN. Qu’y a-t-il dans ce nom ?

KCy_fn6W.jpg largeSix ans après le début de la révolution en Syrie et voici des amis à Jarabulus dans le gouvernorat d’Alep du nord récemment libéré de Daesh en août 2016, qui se lancent dans un nouveau projet – mettre en place un centre de formation pour femmes.

Leur intention est de proposer à des femmes la possibilité de devenir aussi autonome que possible compte tenu de la situation chaotique en Syrie pour l’instant avec des cours de couture, de soins médicaux, d’alphabétisation et des cours d’anglais. Avec l’avancement des  travaux, il est temps de donner un nom au centre.

Un site approprié est trouvé et les salles sont aménagées pour donner une atmosphère la plus agréable possible où les femmes pourront se sentir à l’aise. Les machines à coudre sont installées avec tous les accessoires dans une des pièces…

hHt7X94h

 

et dans la seconde pièce, on met en place un tableau blanc et d’autres matériaux pour l’enseignement…

-raMVqHK

Pour ce qui concerne le nom du centre, le jeune directeur l’avait déjà trouvé. Sa famille est originaire de Manbij, à peu près à 40 kilomètres de Jarabulus, ou il y avait une organisation consacrée à aider des gens en difficulté qui s’appelait « Ihsan », comme une sorte de charité de bienfaisance où la justice pour tous l’emportait. Dans ce sens, le nom « Ihsan » convenait parfaitement à son projet d’un centre de formation pour femmes.

paRTDhhp Ihsan

En allant plus loin, on découvre qu’ « Ihsan » est un terme arabe lié au mot « bienfaisance » (le mot en arabe « Husn »). Al Ihsan est l’un des principes islamiques majeurs – c’est une manière d’exceller dans toutes ses actions et de multiplier les actes de charité et de bienfaisance.

Compte tenu des difficultés rencontrées à Jarabulus et le temps consacré à la recherche d’un site adéquat, d’assurer le financement, les réparations et l’équipement des salles, de trouver des enseignantes et d’inscrire des élèves, on ne peut que les féliciter pour tous les efforts entrepris et de souhaiter bonne chance au Centre Ihsan de Formation pour Femmes.

Center Ihsan pour Femmes Jarabulus

 

70641515

  Vers Un Avenir Meilleur à Jarabulus

En mars, 2011, le « printemps arabe » en Syrie était comme un « réveil » lorsque les syriens ont trouvé leurs voix et ont brisé le silence après plus de 40 ans où les murs avaient des oreilles et une dictature corrompue et cruelle dominait la Syrie.

KCy_fn6W.jpg large

En mars 2017, six ans plus tard, à Jarabulus, à Alep du Nord, sur les rives de l’Euphrate, une « renaissance » émerge lentement – une société civile populaire où les Syriens reprennent leurs vies en main pour reconstruire une société de leur choix, fondée sur les droits de l’homme pour tous.

Pas une seule famille n’a été épargnée des terribles souffrances infligées pendant 6 ans par le régime de Bashar al Assad et de ses alliés russes et iraniens.

Un Nouveau Projet.

Dans ce contexte, quatre amis avec aucune expérience dans l’enseignement, mais un fort désir de faire quelque chose pour leurs compatriotes syriens, ont mis en place un programme d’études exclusivement pour les femmes à Jarabulus au Center Ihsan. Leur but est d’offrir des formations en couture, des soins médicaux, des cours d’alphabétisation et l’étude d’une langue.  Ces formations permettraient aux femmes de devenir plus autonomes et de ne plus compter sur l’aide humanitaire.

L’Installation de l’Ecole

L’idée était venue d’un ami en Turquie et  accueillie avec enthousiasme à Jarabulus. Il a envoyé 10 machines à coudre et le projet était lancé.

paRTDhhp Ihsan

La première tâche, qui s’est avérée assez difficile, était de trouver un endroit approprié dans une ville déchirée par la guerre mais résolue après quelques jours …

CP6x_d5K

Par la suite, il fallait réparer et préparer les salles….

9FRYv-tr.jpg large

Et installer les machines à coudre et d’autre matériel…

Le Recrutement et l’Inscription

Il fallait alors recruter quatre enseignantes pour les différentes matières et trouver des « élèves ». À ce jour, les quatre enseignantes ont été recrutées et les « élèves » sont en train de s’inscrire pour cette nouvelle aventure. On a recruté des femmes pour enseigner afin de rassurer les « élèves » pour qu’elles se sentent moins stressées et plus à l’aise.

Le Financement

Comme le jeune directeur est de Manbij, la ville avoisinante, il a droit à l’aide du Conseil Civil de Manbij. Pour le moment, tant que Manbij reste « occupée » le Conseil Civil se trouve à Jarabulus ou il apporte de l’aide aux citoyens de Manbij. Le Conseil a accepté d’aider à financer le projet, bien qu’il fallait pas mal de patience. Il faudrait un financement supplémentaire par la suite de la part d’une autre organisation pour payer les salaires des enseignantes et d’autres dépenses. Heureusement, l’eau et l’électricité sont fournies gratuitement.

Trouver Un Nom

Quant au nom de son projet, il n’a pas hésité une minute. Quand il vivait encore en Manbij, il connaissait un groupe qui aidait des personnes et s’appelait IHSAN. “Ihsan” est un terme arabe qui implique des actes de « charité et de bienfaisance » – tout à fait approprié dans ce contexte.

On ne peut que souhaiter bonne chance au Centre Ihsan pour les femmes, à ses enseignantes et à ses élèves et, bien sûr, à l’équipe qui a rendu tout ceci possible.

IHSAN Women’s Center Jarabulus

 70641515 

                    A Brighter Future in Jarabulus North Aleppo

Syria’s Arab Spring, in March 2011 was seen as an “awakening” as Syrians found their voices and broke the silence. They emerged from over 40 years where walls had ears and a corrupt cruel dictatorship had prevailed.

Today, 6 years later, in March 2017, in Jarabulus, in northern Aleppo, on the banks of the Euphrates, a “renaissance” is slowly taking form – a grassroots civil society where Syrians are once again taking their lives back into their own hands rebuilding a society of their choice based on human rights for all.

KCy_fn6W.jpg large

Not a single family has been spared the terrible suffering inflicted on them for 6 years by Bashar al Assad’s regime and his Russian and Iranian allies.

A New Project for Women in Jarabulus

Yet, four friends with no previous experience in educational training but a strong desire to do something for their fellow Syrians, have put together an educational program exclusively for women in Jarabulus at the Ihsan Women’s Centre.

Their aim is to offer a training course in sewing, nursing, literacy courses and a language education project which will allow the women to become autonomous and no longer rely on others.

Setting up the School

The original idea came from a friend in Turkey and was received with enthusiasm in Jarabulus. He sent 10 sewing machines and thus the project was launched.

The first task, finding a suitable location in war torn Jarabulus, proved rather difficult but overcome after a few days….

paRTDhhp Ihsan

The next task was repairing and preparing the rooms……

CP6x_d5K

and installing the sewing machines and other educational material….

9FRYv-tr.jpg large

Recruiting and Enrolling

It was then time to recruit four women teachers for the different subjects and finding “pupils”. As of today, the four teachers have been recruited and pupils are signing up for this new undertaking. All the teachers are women so the women pupils will feel less stressed and more at ease.

Financing

As the young director is from nearby Manbij, he is entitled to aid from the Manbij Civil Council. The Manbij Civil Council is situated in Jarabulus for the moment as long as Manbij remains “occupied” where it provides help to Manbij citizens. The Council has agreed to help financing the project although it required a great deal of patience. Further funding to pay the teachers’ salaries and other expenses is required and should be provided eventually by another organisation. Fortunately, water and electricity are provided free.

 Finding a Name

As for the name of his project, he didn’t hesitate a minute. When he was still living in Manbij, he recalled a group that helped people called “Ihsan.” Ihsan is an Arabic term meaning “perfection” or “excellence” – it implies “a sense of social responsibility borne from religious convictions – doing good things to people and benefit them”. How appropriate in this context for the Ihsan Center for Women in Jarabulus.

We can only wish good luck to the Ihsan Women’s Center, to its teachers and pupils and, of course, to the team that made it possible.